Pour prolonger la note italienne qui fait pousser des ailes à  plein de blogueurs et blogueuses, je tenais à vous faire découvrir une spécialité romaine. La saison l’impose, nous trouvons a la carte des restaurants le bistecca, les ravioli, la gelato AL TARTUFO. Les papilles curieuses, je me suis donc laissée tentée par ces petits plats au gout très prononcé. Evidemment, après avoir succombé à l’originalité et à la finesse de la truffe, impossible de résister à l’envie de faire moi aussi ces petites recettes.

Quelques heures avant le retour, une razzia dans les épiceries et les marchés du quartier s’est imposée. J’ai rempli mon panier de charcuterie, de petites saucisses de sanglier fumées, de fromage, de vin, mais aussi de Tartufatta.

     cuisine_034

La tartufatta est une sorte de pesto avec des champignons noirs finement émincés et des petits morceaux de truffe. L’ensemble macère dans de l’huile d’olive. A la vue de cette tartufatta, je n’ai pu résister à l’idée de me la jouer italienne.

Voici- ci donc ma version. Je ne sais pas du tout si c’est comme cela que l’on procède, mais le résultat était délicieux, comme au restau !!!

Tagliatelle Al Tartufo

Ingrédients :

15 cl de crème fraiche
1 cuillère à café de Tartufatta
Copeaux de Parmesan
Basilic ciselé
sel, poivre

Dans une casserole, faites fondre la crème et la Tartufatta. Une cuillère à café de ce « pesto » est suffisante. La tartufatta est très forte en gout et en odeur, et peut être écœurante si on a la main lourde. Salez, poivrez et ajoutez le basilic en fin de cuisson.

Egouttez vos tagliatelle et versez la sauce. Parsemez de parmesan directement dans les assiettes.

     cuisine_035

J’ai été très contente du résultat car très proche de ce que j’avais gouté en Italie. Le gout de la truffe est vraiment très présent grâce à cette recette.

Je vais maintenant laisser courir mon imagination, après ce premier essai, et tenter d’accommoder cette Tartufatta à d’autres sauces.

Pour ceux qui seraient curieux de savoir ou l'on peut trouver cette tartufatta, je tiens quand même à  préciser que j'en ai vu à Londres, alors à Paris, ce doit être un jeu d'enfant !