Vivant en Italie, on ne peut pas dire que je sois à plaindre côté gastronomie, mais s'il y a bien une chose qui me manque ce sont les viennoiseries françaises, car les croissants fourrés de crème et recouverts de sucre c'est vraiment pas pour moi.

brioche1

Pour ces brioches, je me suis inspirée de la recette trouvée sur le blog d'Isa, un vrai délice!

Pour une douzaine de brioches individuelles

375 g de farine
50 g de sucre
3 œufs
150 g de mascarpone
12g de levure fraîche
1 pincée de sel
2 cuillères à soupe de lait

Pour le pliage :

120 g de beurre en pommade

Garniture:

50 g de raisins
1 bouchon de rhum
20cl d'eau chaude

Pour dorer:

1 oeuf + un peu de lait

La veille, délayer la levure dans un peu de lait, puis dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, les œufs, le mascarpone, le sel et la levure jusqu'à ce que la préparation soit bien amalgamée.
Couvrir le saladier d'un film alimentaire et réserver au réfrigérateur toute la nuit.

Le lendemain :

Faire tremper les raisins dans l'eau tiède et le rhum. Abaisser la pâte en un rectangle 3 fois plus long que large.
Étendre le beurre sur le 2 ème tiers de la pâte et replier en 3 ( La partie non beurrée sur le milieu, puis le dernier 1/3 par dessus. Tourner la pâte d'un 1/4 de tour et abaisser de nouveau. Renouveler l'opération 3 fois.

Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné, en un grand rectangle de 35 cm x 30,5 cm x 0.5 cm. Egoutter les raisins.
Parsemer la pâte de raisins. Rouler la pâte en un boudin, en serrant un peu. Découper le boudin en 12 tranches de 2,5 cm de large. Déposer les tranches dans 12 empreintes d'un moule à muffins, beurrées.

Dorer avec l'oeuf fouetté avec un peu de lait et laisser pousser à température ambiante environ 2h.

Préchauffez le four à 180 C°.
Dorer une deuxième fois et faire cuire les brioches 20 minutes ou jusqu'à ce que le dessus soit bien doré. Démouler dès la sortie du four.

Dégustées tièdes, c'est une pure merveille!